L’ASNL qui pleure et Platini qui rit !!!

Je sais il pas terrible le titre de mon billet mais je voulais trouver une rime avec Platini et l’ASNL ne pleure pas vraiment !!! Enfin pour le moment…
Les 22 acteurs du match d’hier soir contre Saint-Etienne, que j’ai pu suivre depuis les tribunes, nous ont offert un beau spectacle : pas de réels temps morts, peu de fautes, de belles occasions de buts (3 ou 4 pour Saint-Etienne et 2 buts tout de même). Au final les verts mérite leurs 3 points et Jérémie Janot a encore fait un grand match.
L’ASNL perd 2 places au classement (9ème) et se prépare à un déplacement périlleux à Auxerre avant de recevoir Toulouse. Bon j’arrête de parler d’écrire comme Gilardi.
Plus important, j’ai un début de réponse pour ne pas être bleu à la mi-temps (la température était bien inférieure à 0 hier soir) : un corsaire Boston (de chez Decathlon) en dessous du pantalon, un pull en laine et une polaire, le tout recouvert d’un épais blouson, une bonne paire de gants, une écharpe et un joli bonnet péruvien pour protéger les oreilles !!!
tttAlors au lendemain de cette défaite un coup de chapeau à Michel Platini (un Lorrain) qui est devenu le patron du foot européen (l’UEFA) en battant le président sortant (4 mandats et 77 ans tout de même ; le monsieur te demande si tu prends la retraite !!!). Michel Platini, l’un des plus grands joueurs de foot de tous les temps (c’est la formule consacrée), a remporté, entre autres, la coupe de France avec l’ASNL en 1978, a joué à Saint-Etienne, à la Juventus de Turin, a marqué 41 buts en 72 sélections en équipe de France qu’il a ensuite entraînée et il a joué avec Jean-Michel Moutier ; ce même Jean-Michel Moutier qui était mon entraîneur lorsque j’ai essayé, plus jeune, de taper dans un ballon.
Au regard des mes piètres exploits j’ai vite bifurqué vers le hand-ball : au moins on était au chaud !!!

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page