Marathon de Rotterdam : compte-rendu

Dimanche 11 avril 2010 j'ai bouclé mon 4ème marathon en 3 heures 21 minutes et 56 secondes (près de 5 minutes de mieux qu'à Annecy en 2009).

Si je devais ne retenir qu'une chose de ce marathon : l'ambiance ! Tout le long des 42 kilomètres des dizaines de spectateurs s'étaient massées pour venir nous encourager. A l'arrivée un groupe de rock accompagnaient les coureurs en reprenant des grands standards de la chanson internationale !

rotterdam_001.jpg

J'ai retiré mon dossard le dimanche matin, quelques heures avant la course, au marathon expo situé dans le World Trade Center de Rotterdam. Organisation bien rodée, pas de file d'attente et un superbe t-shirt en prime ! Peu avant 11 heures (heure du départ) j'ai rejoins, avec quelques difficultés, la ligne de départ où nous étions près de 8 000, accompagnés également des coureurs qui participaient au marathon en relais, à prendre le départ de cette 30ème édition. Après, ce qu'il m'a semblé être l'hymne hollandais repris par tous les participants, le départ a été donné par un coup de canon.

Les deux premiers kilomètres ont été couru à plus de 5 minutes au kilomètres (difficile de se frayer un chemin souvent coincé sur la droite par la voie du tram). C'est seulement à partir du 3ème et jusqu'au 30ème que j'ai adopté un rythme de croisière : entre 4'18 et 4'44 au kilomètre ; plus souvent à 4'25'' au kilomètre). A partir du 31ème la cadence s'est ralentit. Je ferais une pause à l'avant-dernier ravitaillement.
Les 10 kilomètres seront courus en 46'15, le semi en 1'35'46 et les 30 kilomètres en 2'17'06''. A ce moment l'objectif des 3'15' était encore possible ; au 35ème kilomètre j'avais un peu moins d'une minute de retard sur l'objectif, après...
ll faudrait que j'analyse un peu plus précisément pourquoi j'ai perdu ces précieuses minutes dans les 7 derniers kilomètres. Un début de réponse pourra venir de ma préparation : 5 sorties pas semaine au programme. Un emploi du temps serré pour caser ces 5 sorties, une météo plus que pourrie, 7 kilomètres seulement courus lors de la 8ème semaine (dos coincé)...

rotterdam_003.jpg

J'ai apprécié :

  • l'ambiance, l'ambiance, l'ambiance !
  • les deux passages sur le pont Erasmusbrug (en avant-goût du Verrazzano-Narrows bridge que j'espère bien traverser un jour...)
  • les quelques kilomètres parcourus avec un coureur français du club de course à pied de Saint-Nazaire
  • les éponges dans les gobelets d'eau aux ravitaillements (cela permet de boire sans s'en mettre partout)
  • le parcours très plaisant ; nous avons traversé plusieurs quartiers de la ville
  • les spectateurs qui offraient des quartiers d'orange dans les derniers kilomètres
  • les jours qui ont suivis et la découverte d'Amsterdam ; j'y reviendrai sans doute dans un prochain billet.

Enfin j'ai plus qu'apprécié : mes fidèles supporters qui sont venus m'encourager (et qui se sont levés de bonne heure !) : ma femme, mes deux filles, ma soeur, mon beau-frère et leurs deux enfants.

rotterdam_002.jpg

A découvrir également le récit de la course de Webelette sur son blog.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page